Joe Dassin – DANS LES YEUX D’EMILIE

Dans son quartier du vieux Québec
Les rues ont l’air d’avoir l’accent,
Et l’an deux mille voisine avec
Les maisons grises du vieux temps.

Mais l’hiver vient d’éclater,
Le Saint-Laurent est prisonnier
D’un décembre qui va bien durer six mois.
Quand les jours ressemblent aux nuits
Sans éclaircie à espérer,
Qui peut croire que l’été nous reviendra?

Moi, j’avais le soleil jour et nuit
Dans les yeux d’Emilie,
Je rechauffais ma vie à son sourire.
Moi, j’avais le soleil nuit et jour
Dans les yeux de l’amour
Et la mélancolie au soleil d’Emilie
Devenait joie de vivre.

Dans son quartier du vieux Québec,
Quand les toits redeviennent verts,
Quand les enfants ont les pieds secs,
On tourne le dos à l’hiver.

C’est la fête du printemps,
Le grand retour du Saint-Laurent,
On dirait que les gens sortent de la terre.
Mais Emilie n’est plus à moi,
J’ai froid pour la première fois,
Je n’ai plus ni sa chaleur, ni sa lumière.

Moi, j’avais le soleil jour et nuit
Dans les yeux d’Emilie,
Je rechauffais ma vie à son sourire.
Moi, j’avais le soleil nuit et jour
Dans les yeux de l’amour
Et la mélancolie au soleil d’Emilie
Devenait joie de vivre.

En ce temps-là, j’avais le soleil jour et nuit
Dans les yeux d’Emilie,
Je rechauffais ma vie à son sourire.
Moi, j’avais le soleil nuit et jour
Dans les yeux de l’amour
Et la mélancolie au soleil d’Emilie
Devenait joie de vivre.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

*

*CAPTCHA изображение

Можно использовать следующие HTML-теги и атрибуты: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>